Soins du corps

Beauté du corps: ce qu’il faut savoir sur les poils et l’épilation

Je me suis toujours posée une question toute bête par rapport au corps humain : A quoi servent les poils? Étant donné que notre corps est conçu avec des éléments qui ont un rôle bien déterminé, les poils ne sont pas là par hasard.
Signe de virilité pour la plupart des hommes, complexe pour beaucoup de femmes, les poils sont sous l’influence des hormones mâles et leur densité varie d’une personne à une autre. Lorsqu’ils sont assez pigmentés et dense, ils sont vraiment inesthétiques surtout pour nous les femmes. Aussi la plupart se tourne vers l’épilation pour mettre plus en valeur la beauté du corps. Mais avant de recourir à l’épilation posons-nous la question de savoir pourquoi sommes-nous couverts de poils et de duvets?
Pour ma part, voici les éléments de réponses que j’ai pu avoir:

Dans la préhistoire, tout comme certains animaux et son cousin le singe, l’homme était recouvert entièrement de poils qui le protégeaient des agressions climatiques. Aujourd’hui, le corps de l’homme a évolué. Nous sommes toujours recouverts de poils présents sous forme de duvets qui sont peu pigmentés, sur une grande partie de notre corps. Mais leurs fonctions sont non négligeables. Ils permettent de diffuser du sébum pour hydrater la peau.
En effet, les poils protègent la peau de la sècheresse. Il permet de garder le film hydraulique de la peau grâce au sébum sécrétée par les glandes sébacées et qui circule le long du poil.
Les poils retiennent aussi les odeurs. Vous pouvez le constater au niveau des aisselles.
Les poils des oreilles filtrent le son et les protègent de la poussière. Au niveau du nez, ils le protègent aussi de la poussière et des insectes. Au niveau des yeux, les sourcils sont formés de poils qui les protègent du soleil, de la pluie et de la transpiration. Les cils, quant à eux, protègent l’œil de la lumière et de la poussière.
Les poils pubiens protègent des irritations et régulent la température du corps.
Selon des dermatologues australiens qui ont fait une étude sur la pilosité masculine, la barbe protégerait du cancer de la peau et des crises d’asthme. Elle constituerait une barrière non seulement contre le vent et le froid mais aussi contre les rayons UV.
Enfin qui dit poils, dit bien évidemment épilation! Toutes les femmes rêvent d’avoir une peau douce et uniforme. Je pense qu’avec ces informations que je viens de partager avec vous, vous sauriez mieux orienter votre épilation. Les techniques d’épilation sont variées. Toutefois, chacune d’elle présente des avantages et des inconvénients. Leur efficacité dépend aussi de la vitesse de repousse du poil.

Les hommes s’épilent beaucoup plus le nez et les oreilles et se rasent la barbe et la moustache. Pour les femmes, c’est principalement les jambes, le maillot, les aisselles, le bras. Suivant la technique utilisée, l’épilation peut se faire à domicile ou dans un centre spécialisé. Mais il faut connaître les bons gestes avant toute épilation. Ainsi la peau et la zone à épiler doivent être préparées à travers un gommage pour éliminer les cellules mortes et une hydratation avec un lait ou une crème hydratante. Vous pouvez ensuite passer à votre épilation, en choisissant la méthode qui vous convient. Il y a:
Le rasoir
C’est le premier outil à portée de main pour s’épiler soi-même. Non douloureux, il est simple et rapide d’utilisation. Il s’utilise avec du gel ou une crème à raser. Mais ils rasent les poils à la surface. Aussi ceux-ci repoussent beaucoup plus vite en étant durs et pigmentés.
La crème dépilatoire
Tout comme le rasoir, on peut la pratiquer soi-même. Elle est simple, rapide et indolore. Mais elle est réputée pour son odeur repoussante et ses composés chimiques qui peuvent provoquer des irritations. En effet, la crème dépilatoire dissout les poils à la surface en brûlant la kératine. Avant son utilisation, il faut donc faire un test d’allergie sur une surface de la peau. Elle peut réagir par des rougeurs ou des irritations. L’efficacité de la crème dépilatoire est moyenne. La repousse des poils est moins rapide qu’avec un rasoir mais plus lente qu’avec les autres techniques où le poil est arraché de la racine.
La cire
Il existe trois types d’épilation à la cire: la cire chaude, la cire froide et la cire orientale. Elles sont beaucoup plus efficaces que les méthodes précédentes mais douloureuses.
  • La cire froide
La cire froide est d’un usage simple et radical. Elle peut être réalisée chez soi ou chez l’esthéticienne. Présentée sous forme de bandelettes, de toutes tailles et de toutes formes, elle peut s’utiliser partout. On la chauffe entre les mains puis on l’applique directement sur la peau avant de la retirer dans le sens du poil. Si vous le faites dans le sens contraire, cela peut créer des irritations lors de la repousse. L’épilation à la cire froide arrache les poils jusqu’à la racine et les poils peuvent mettre deux semaines avant de pousser. Mais la cire froide n’arrache pas les duvets et les petits poils fins.
  • La cire chaude
Elle se présente sous formes de petites billes de résine qu’il faut chauffer pour obtenir une pâte chaude. On vérifie d’abord la température pour éviter les brûlures, puis on l’applique sur n’importe quelle partie du corps à l’aide d’une spatule ou d’un roll-on dans le sens du poil. On l’arrache ensuite d’un coup sec toujours dans le sens du poil pour éviter boutons et irritations lors de la repousse. C’est douloureux mais la cire chaude arrache non seulement les poils jusqu’aux racines, mais aussi les duvets et les petits poils. C’est la méthode la plus utilisée en institut. L’inconvénient de la cire chaude est le risque de brûlure.
  • La cire orientale
Pour les adeptes du naturel comme moi, cette méthode est plus douce et plus rapide. Tout comme la cire chaude ou froide, elle est efficace et arrache les poils jusqu’aux racines. Mais il faut d’abord que les poils aient atteint une certaine longueur.
La cire orientale se vend dans le commerce. Vous pouvez tout de même la réaliser chez vous. Pour cela, il vous faut 50g de sucre en poudre, un demi-verre d’eau, le jus d’un demi-citron et une cuillerée à soupe de miel. Faîtes chauffer l’eau et le sucre pour obtenir du caramel auquel vous ajouterez le miel et le jus de citron. Une fois que la préparation devient épaisse et souple, cela signifie que votre caramel est prêt. Versez la mixture sur un plan de travail pour la laisser légèrement tiédir. Malaxez ensuite la cire avec vos mains afin de la rendre malléable. Dès lors, vous pouvez vous en servir en les étalant sous forme de bande sur la zone à épiler.
L’épilation définitive ou permanente
On en distingue trois types: l’épilation électrique, l’épilation au laser, l’épilation à la lumière pulsée. Elles sont contre-indiquées pour les femmes enceintes, les personnes souffrant d’épilepsie ou de diabète, les personnes ayant des troubles de la coagulation, des troubles de la cicatrisation, les peaux irritées ou ayant des tatouages sur la zone à épiler, etc. Elles se font par un spécialiste.
  • L’épilation électrique
Elle se fait à l’aide d’une mini-électrode qui brûle le bulbe du poil empêchant ainsi définitivement la repousse. Mais la séance est très douloureuse et longue car elle se pratique sur de petites surfaces et peut laisser de petites cicatrices. Elle est tout de même réputée être une épilation réellement défintive.
  • L’épilation au laser
Il produit un faisceau de lumière et s’attaque à la mélanine du bulbe pileux. Une fois au contact de cette bulbe, il se transforme en chaleur et détruit définitivement le poil. Cette technique est très efficace sur les personnes à la peau claire et aux poils foncés. Les poils clairs ne captent pas la lumière du laser et de ce fait, ne peuvent pas se détruire. Le résultat n’est pas aussi automatique sur les peaux mates et asiatiques. En ce qui concerne les peaux noires et métissées, il y a de forts risques de dépigmentation et de brûlures. En effet, étant donné que le faisceau de lumière s’attaque à la mélanine, il ne fait pas la différence entre la mélanine du poil et celle de la peau. Ainsi, pour les peaux mates, bronzées, noires ou métissées, il faut un laser spécifique. Éviter aussi de vous exposer au soleil quelque soit votre carnation, avant et après la séance au laser.
  • L’épilation à la lumière pulsée
Elle est un peu identique à celle du laser à la différence qu’il faut se raser au préalable. La lumière pulsée agit sur les poils en phase de pousse. Mais il faut faire faire deux à trois séances avant de commencer par voir des résultats.
Après l’épilation, la peau doit être apaisée. En effet, quelque soit la méthode utilisée, la peau a été agressée. Des picotements, des petits boutons et des rougeurs peuvent apparaître. Utilisez donc des huiles végétales pour hydrater votre peau afin de l’adoucir et n’exposez pas la zone épilée au soleil pendant quelques temps pour ne pas l’irriter davantage.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s