make up

Make up mode d’emploi: Le Khôl et le kajal pour des yeux sublimes mais pas que…

Quand on dit khôl ou kajal, on pense aussitôt aux regards envoûtants des beautés orientales. On sait aussi que les Egyptiens utilisaient le khôl pour embellir leurs regards et traiter les infections oculaires. Bien entendu, il n’y a pas que les beautés indiennes et orientales puisque le khôl est aussi répandu en Afrique de l’Ouest et jusqu’au Sahel méridional depuis des millénaires. 

  • Le khôl

Je vous parle d’abord de celui que je connais le plus et avec lequel j’ai grandi: le khôl. En Afrique de l’Ouest, on retrouve le khôl chez les Fulani, les Haoussa, les Dendi, les Touaregs, les Baribas, les Wolof, bref en grande partie chez les ethnies originaires du septentrion. Chez moi, particulièrement, quand on voit une personne portant khôl, on se dit aussitôt qu’il est originaire du nord. Et dans 99% des cas, c’est exact. Dans mon ethnie, on l’appelle « Kiro » et il s’applique à un bébé dès sa naissance, quelque soit son sexe. Il est beaucoup plus utilisé à des fins thérapeutiques qu’esthétique. Tout le monde utilise le khôl, homme ou femme, jeune ou vieux. 

J’ai toujours entendu les aînés dire que le khôl purifie et éclaircit le blanc des yeux. Et que tu le veuilles ou non, on te le met de force. Avec moi, c’était la croix et la bannière car je me suis mise à détester ça. (Rires). 

Dans mon village, le khôl a une autre particularité. Tout comme le savon noir, les marabouts utilisent le khôl comme arme de protection contre les sorciers et le mauvais oeil, mais aussi comme une arme de séduction. Ne pensez pas que c’est juste le khôl ordinaire qui a toutes ces puissances. Non loin de là, ils y ajoutent, selon le but recherché, des ingrédients secrets. Le khôl, objet de séduction, serait attirant. Des hommes l’utiliseraient pour avoir des conquêtes. Les filles tomberaient à leurs pieds très facilement. Je me méfie donc des hommes qui portent le khôl ou je fuis leur regard (rire). Toutefois, l’effet serait de courte durée. 

De façon artisanale, voici le tube dans lequel se conserve le plus souvent le khôl. Il est fait à base de peau de mouton séché et comporte un applicateur. Cet applicateur peut être un bâtonnet en bois. Ma grand-mère, pour sa part, utilisait une branche du henné.


La composition du khôl varie d’une région à une autre. Mais généralement, il est fait à base du sulfure d’antimoine auquel on ajoute d’autres éléments tels que le sulfate de cuivre, le clou de girofle, etc. Comme je l’ai dit ci-dessus, chacun fait son mélange selon son désir.

Naturellement, le khôl obtenu se présente sous forme de poudre minérale brillante et en 2 couleurs. Soit du gris, soit du noir. Sa couleur varie selon sa composition. 


Des études scientifiques ont montré que certains khôls peuvent être toxiques compte tenu de leur composition. Ils contiendraient des métaux comme le plomb dangereux pour la santé. 

Alors si vous utilisez du khôl en poudre, vous pouvez, par mesure de précaution, vérifier la présence de métaux de façon très simple. Il vous suffit de verser un peu de khôl sur une feuille de papier et d’y mettre un aimant. L’aimant attirant tout ce qui est métal, vous constaterez le résultat par vous-même.

  • Le Kajal

Le kajal est la dénomination du khôl en Inde. Toutefois, il présente certaines différences. 

A la base, le kajal est ayurvédique (médecine traditionnelle indienne). Il s’utilise de la même façon que le khôl, c’est-à-dire comme soin et maquillage, par les hommes et les femmes. 

Aujourd’hui, le kajal a volé la vedette au khôl, car doux et beaucoup plus pratique à utiliser. Certaines femmes se tournent vers le kajal en pensant à tort que c’est du khôl en poudre industrialisé. Certes le kajal que nous avons à notre portée est importé mais, contrairement au khôl de l’Afrique, le kajal est naturellement gras. Il est généralement fait à base de charbon de ghee, de camphre, d’huiles végétales et de cire d’abeille.

Voici comment se présente le kajal:

  • Maquillage 

Le kajal comme le khôl s’utilisent comme un eye-liner. 

Le khôl en poudre s’utilise à l’aide d’un applicateur qu’on met entre la paupière inférieure et la paupière supérieure de l’oeil. On ferme l’oeil puis on étire l’applicateur. 

Le kajal, vu sa texture, vous pouvez tracer d’un simple trait le contour interne et/ou externe de l’oeil. Vous pouvez aussi l’estomper pour obtenir un smoky-eye. 

Le kajal est waterproof, donc plus difficile à enlever que le khôl en poudre. Mais il est doux et facile à appliquer. Le khôl en poudre, s’il y en a en excès sur l’applicateur, peut s’avérer irritant pour ceux qui ont des yeux sensibles. 

Contrairement au khôl, le kajal peut se décline sous plusieurs tons: du neutre au coloré.

Le kajal et le khôl ne sont donc pas identiques mais ils sont utilisés pour les mêmes raisons: la beauté et la protection des yeux. 

Dans les rayons cosmétiques, vous trouverez des crayons de beauté khôl kajal sous plusieurs formes, du plus sec au plus gras, et de toutes marques. Tout dépend du résultat que vous désirez obtenir. Bien entendu, ces khôl-kajals sont destinés au maquillage. Si vous voulez le 2 en 1, c’est-à-dire soin protecteur et maquillage, vous devrez plutôt vous tourner vers le khôl en poudre ou le kajal où il est précisé kajal ayurvedique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s