soins des cheveux

Mes mini mini twists sans rajouts

Si on me demande quelle est la partie de mon corps que j’affectionne le plus, je répondrai sans hésiter: mes cheveux. Je suis raide dingue dingue dingue de mes cheveux. Ma mère l’a compris assez tôt d’ailleurs. Je devais avoir 6 ou 7ans, lorsque pour me punir et m’affecter au plus profond de moi-même, elle n’avait rien trouvé de mieux que de sortir le ciseau. Et pour protéger mes cheveux, je me suis défendue bec et ongle comme une furie. Finalement, elle a eu gain de cause en arrivant à couper l’une de mes tresses. Le choc que j’ai eu! J’ai pleuré toutes les larmes de mon corps. Et pourtant je voulais garder mes cheveux comme ça, avec une touffe en moins. Mais je n’avais plus trop le choix. Le mal était déjà fait. Il fallait couper tout le reste pour uniformiser mes cheveux. Depuis, lorsque ma mère voulait me punir sévèrement, elle menaçait de s’en prendre à ma tignasse. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’ai été beaucoup sage et studieuse durant mon enfance. Avec ma soeur, elle n’a pas eu cette « chance ». La petite se foutait pas mal de ses cheveux contrairement à moi, qui pouvais passer des heures et des heures devant le miroir, à m’en occuper, les coiffer ou tester toutes sortes de styles. Je ne m’en laisserai jamais. Le DIY, depuis petite je le faisais avec mes cheveux. Je n’étais jamais pleinement satisfaite lorsque je faisais un tour chez le coiffeur. Il fallait que je modifie la forme de la coiffure une fois rentrée à la maison. C’est tout moi quoi! Les coiffures strictes, je n’aime pas du tout. Je préfère toujours avoir des marges de maoeuvre pour me permettre toutes sortes de styles.

Vous vous demanderez probablement combien de temps je suis restée assise à faire ces micro twists toute seule. Eh! Bien, cette coiffure, je l’ai faite en 6 jours mais pendant mes heures creuses. En fait voici comment j’ai commencé:


Mes cheveux étant assez crépus de type 4c, j’avais fait de grosses vanilles en prélude à un twist out. Puis au moment de les défaire, l’idée m’est venue d’entortiller de toutes petites méches de cheveux pour voir ce que j’aurai comme résultat.

J’étais assise sur le canapé, regardant la télé en m’amusant à faire de toutes petites vanilles. En voyant les quelques mèches de cheveux twistées après avoir fini de suivre la télé, j’ai bien aimé le résultat et je me suis mise au défi de le faire sur toute la chevelure.

Evidemment, cela demandera des heures et des heures dans un salon de coiffure. Mais je déteste m’asseoir toute une journée ou plus pour qu’on me tresse.

J’ai fait ces twists à mon rythme lorsque je ne suis pas au travail et que j’avais un moment de libre. Ma position favorite, c’était de le faire couchée devant la télé. Et lorsque j’étais fatiguée, je nouais les cheveux et ça faisait à plus tard. Ça m’a donc pris environ 6 jours. Et je suis assez satisfaite du résultat.


Pour faire ces twists, j’ai utilisé de l’eau, du beurre de karité et ces 2 produits cantu ci-dessous:

  • J’ai d’abord hydraté mes cheveux avec un peu d’eau;
  • Ensuite j’ai appliqué du beurre pour nourrir les cheveux et sceller l’hydratation;
  • J’ai utilisé le leave-in pour faciliter le coiffage et nourrir un peu plus les cheveux;
  • Enfin, j’ai appliqué le gel à chaque vanille pour  définir les boucles au niveau des pointes.


En plus de me donner de jolies petites boucles, le gel confère volume et légèreté aux twists. Sans gel, les twists sont tout plats, tombent et sont secs.

C’est une coiffure protectrice qui mettra les cheveux à l’abri de la chute anormal. Il n’est pas difficile de l’entretenir. L’avantage est qu’on peut se permettre toute sorte de soins capillaires et même le shampoing sans risque de défaire involontairement les vanilles. Certes quelques un peuvent s’échapper pendant un shampoing mais on peut rapidement les refaire.

Ma crainte serait de m’en lasser après 2 ou 3 jours. J’ai ce défaut de me lasser rapidement d’une coiffure au bout de quelques jours. J’adore varier ma coiffure tous les jours selon mon humeur. Sauf que c’est pas évident d’aller tous les jours chez le coiffeur. Quant à mes mini twists, les défaire serait aussi fastidieux que les tresser. Dépenser autant d’énergie pour les garder juste une semaine! Je pense que je prendrai mon mal en patience lorsque ma tête ne me conviendra plus.

D’autre part, vu que mes vanilles n’ont pas de rajouts, elles ne sont pas serrées. Je vous déconseille vivement ces mini twist ci-dessous. J’appelle ça « torturer » son cuir chevelu. Je trouve quand même cette dame assez courageuse pour supporter la douleur. Elle peut quand même dire adieu à ses « baby hair ». Quelle que soit la gymnastique qu’elle fera pour manipuler ces vanilles, la chute est d’office assurée.

Quant à moi, j’ai réussi l’exploit de garder la même coiffure pendant 3 semaines. J’ai fait des soins nourrissants, un shampoing, et mes vanilles toujours en forme. Ci-dessous, j’ai vaporisé les cheveux avec un mélange d’eau et d’huile de coco puis appliqué un peu de gel. Les boucles se sont aussitôt formés et les cheveux ont pris un peu plus de volume.

Au coucher, je tresse les vanilles en les répartissant en plusieurs sections. Au réveil, voici, ci-dessous, l’allure de mes cheveux lorsque je défais les tresses:

Voilà ce que je peux vous dire sur mes mini vanilles. Si vous êtes aussi « courageuse » que moi, n’hésitez pas à le faire, vous ne le regretterez pas. La coiffure est si légère et volatile qu’il serait facile de le porter et d’en prendre soin. Vous pourrez masser votre cuir chevelu à volonté, chouchoutez vos cheveux sans crainte de les abîmer.

img_1763

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s