soins des cheveux

Quelles huiles végétales pour quel type de cheveux?

Les huiles végétales sont des huiles généreusement fournies par Dame Nature et bénéfiques pour le corps. Étant de véritables anti-oxydants, les huiles végétales sont riches en vitamines A, D, E et en acide gras essentiels.

L’huile végétale est aussi bien utilisée en cuisine qu’en cosmétique. Elle est devenue incontournable pour la beauté du corps, car ayant des propriétés hydratantes et nourrissantes. Je vais me focaliser sur leur utilisation dans le domaine capillaire.

L’huile végétale protège les cheveux des agressions extérieures tout en leur apportant force, souplesse et brillance. Pour jouir de leurs bienfaits, il faut savoir les utiliser. Tout dépend donc de la nature du cheveu.

Cheveux secs et cheveux abîmés

Les cheveux secs étant des cheveux qui ont toujours soif et manquant de sébum, il faut combler ce besoin par des bains d’huile pour leur apporter les acides gras et vitamines dont ils ont besoin. Les cheveux abîmés sont des cheveux qui deviennent automatiquement secs. ils nécessitent donc les mêmes soins.

 Les huiles adaptées à ce type de cheveu sont:

  • l’huile de coco
  • l’huile d’amande douce
  • l’huile d’avocat
  • l’huile d’argan
  • le beurre de karité 
  • l’huile de sésame
  • etc.

Cheveux gras

Contrairement aux cheveux secs, les cheveux gras sont caractérisés par une production excessive de sébum. Ce n’est pas parce qu’ils sont gras, qu’il faut pour autant fuir les huiles capillaires. En effet, parmi celles-ci, il y a des huiles « sèches » qui sont sébo-régulatrices. Ces huiles n’engraissent pas le cheveu contrairement à ce que l’on pourrait penser. Il s’agit de:

  • l’huile de jojoba
  • l’huile de noisette
  • l’huile de nigelle 
  • l’huile de sésame
  • etc. 
En nourrissant vos cheveux avec ce type d’huile, ils seront protégés face aux agressions extérieures. Le cuir chevelu sera apaisé et de ce fait, non stimulé pour produire excessivement du sébum. Le sébum est donc régulé et les cheveux moins lourds.

Cheveux mixtes

Les cheveux mixtes sont des cheveux gras au niveau des racines et secs ou abîmés au niveau des pointes. Pour les soins de ce type de cheveux, il faut faire le traitement adapté aux cheveux gras au niveau des racines, et le traitement adapté aux cheveux secs au niveau des longueurs et des pointes.

Cheveux normaux

Ce sont des cheveux qui n’ont pas vraiment de problèmes. Ils sont faciles à coiffer, ne fourchent pas et sont brillants. Pour les cheveux normaux, l’idéal serait d’utiliser des huiles sèches pour entretenir leur beauté.
La liste de toutes ces huiles n’est pas exhaustive. J’ai juste cité celles qui sont beaucoup plus utilisées. Par ailleurs, il y a des huiles végétales qui conviennent à tous les types de cheveux telles que : l’huile d’olive, l’huile de ricin, l’huile de lin, etc.

Les huiles végétales peuvent s’appliquer directement sur le cheveu ou en complément à la crème de coiffage. Pour des soins plus complets, les masques capillaires sont le plus adaptés avec l’huile de votre choix.
Soins du corps

L’eau: meilleure ennemie des cheveux (part 2)

Une question que beaucoup doivent se poser: A quel moment hydrater ses cheveux?
Quand vous avez soif, vous buvez de l’eau! Quand le cheveu a soif, on doit l’hydrater. C’est la logique n’est-ce-pas? Mais voilà pour celles qui ne le savent pas, les nutritionnistes recommandent de ne pas attendre d’avoir soif avant de boire de l’eau (surtout à partir de la trentaine). Le corps commence par amorcer le cap du vieillissement et il est important de l’entretenir encore plus. Le premier élément vital, c’est l’hydratation. C’est pareil pour les cheveux. Vous devez les entretenir en adoptant une routine. N’attendez pas que vos cheveux aient soif avant de les hydrater. Vous pouvez faire votre masque hydratant une fois par semaine, et deux fois par mois par exemple (en effet si vous faites un masque nourrissant, il serait préférable de ne pas le faire la même semaine que le masque hydratant pour ne fatiguer le cheveux avec trop de soins). Le matin, vous pouvez par exemple sceller vos hydratant lorsque vous vous coiffez, ou les vaporiser si vous les avez tressés. Je vous avais expliqué içi comment hydrater les cheveux par les masques et les methodes LOC, LCO et LCOCB.

Maintenant, si le besoin se fait sentir en cours de journée, vous pouvez vaporiser vos cheveux en utilisant un spray. Je le dis parce que, même si nous avons des cheveux du même type, chaque cheveu a une particularité qui est propre à notre personne. On peut par exemple avoir le même type de cheveu, mais pas les problèmes capillaires; ou avoir les mêmes problèmes capillaires avec des symptômes différents. Lorsque vous tombez malade, certains réagissent plus facilement aux traitements que d’autres, chez qui le traitement met plus de temps à faire son effet. C’est pareil pour les autres soins. Il n’y a donc pas de règle absolue en ce qui concerne les cheveux aussi. Chacune doit tenter son expérience, au vu des conseils trouvés un peu partout, et finalement déterminer le traitement adapté à sa touffe.

Chacune doit donc réussir à identifier ce qui fait la particularité de son cheveu, et savoir être à l’écoute de ses besoins. Pour ma part par exemple, au fur et à mesure que j’évolue dans mon aventure capillaire, au cours de certaines journées, j’ai pu constaté, que lorsque mes cheveux ont soif, ils ne sont pas doux au toucher, les pointes semblent s’assécher, et les cheveux eux-mêmes sont ternes. Je comble alors ce besoin en leur apportant un tout petit peu d’eau et d’huile végétale mélangées dans un spray. Certaines fois, mes cheveux n’en ressentent pas du tout le besoin. Mais attention les filles, ça ne veut pas dire, avoir tout le temps la main dans les cheveux dans la journée. Nos cheveux détestent qu’on les manipule trop.

L’autre souci que nous donne l’eau lorsqu’il est en contact avec le cheveu bouclé, crépu ou frisé, c’est le rétrécissement connu sous le mot « shrinkage » en anglais. Ce n’est pas un problème en tant que tel, mais voire ses cheveux diminuer de longueur n’est pas du goût de tout le monde. Surtout chez nous, les crépus, dont les cheveux rétrécissent de plus de 3/4 de leur longueur. Mais le shrinkage révèle la bonne santé de nos cheveux.

Certaines comme moi ont dû se demander pourquoi au moindre contact humide, nos cheveux se tortillent en même temps. En fait, c’est tout carrément une équation chimique qui se forme dans notre touffe lorsqu’elle touche une particule d’eau. Nos cheveux sont essentiellement constitués de molécules de kératines. L’eau exerce une attraction sur ces molécules. Les kératines en se rapprochant de l’eau, se réunissent entre elles et forment des ponts d’hydrogène. Lorsque ces ponts deviennent assez important, le cheveu se met alors à se replier sur lui-même. Alors, si le cheveux est de nature bouclé, il  devient beaucoup plus bouclés, les cheveux frisés deviennent encore plus frisés et les cheveux crépus qui ont des boucles très serrées se resserrent encore plus.

Tous les types de cheveux quel que soit leur texture réagissent au contact de l’eau. Les cheveux raides, même si on ne le remarque pas, ont aussi tendance à onduler légèrement sous l’effet de l’humidité. La sensibilité du cheveu au contact de l’eau, varie donc selon sa texture.

Le shrinkage, on ne peut pas l’éviter mais les cheveux peuvent retrouver leur longueur d’une autre manière.

Tout comme on natte ou tresse les cheveux, pour éviter qu’ils ne s’emmêlent au moment du coucher, je fais des tresses avant d’appliquer mes soins nécessitant de l’eau pour contourner le shrinkage. Quel que soit le soin (masque, shampooing, etc.), je le fais bien pénétrer dans mes cheveux et en rinçant, j’arrive à tout éliminer. Bien qu’ils soient tressés, les cheveux ont tendance à se rétrécir. Mes tresses se tortillent et deviennent plus petites. Les pointes s’enroulent automatiquement. Mais lorsqu’ils sont bien séchés, je retrouve mes longueurs. En effet, une fois les tresses défaites, les cheveux gardent les plis tout en étant souples et sont en mode « tire-bouchon ». Lorsque je les peigne, ils s’allongent naturellement.


Maintenant dans quel cas l’eau est-t-elle l’ennemie des cheveux?

Lorsque le cheveu est mouillé, il devient plus fragile. En effet, le poids de l’eau pèse sur celui du cheveu. Le cheveu perd de sa force et devient vulnérable. Une mauvaise manipulation dans son état mouillé entraîne sa casse. En ce qui concerne les cheveux crépus, frisés ou bouclés, les cheveux s’emmêlent beaucoup plus, surtout au niveau des pointes. C’est pourquoi il  ne faut pas brosser ou peigner les cheveux mouillés, sans les avoir démêlés au préalable. Même dans ces cas, évitez de beaucoup manipuler le cheveu mouillé.
L’eau dure ne fait pas du bien à nos cheveux non plus. Une eau dure n’est pas liée à la potabilité de l’eau mais plutôt à sa  teneur en minéraux. Elle contient du calcium et du magnésium qui sont responsables de la formation de calcaire. C’est pourquoi l’eau dure a une forte teneur calcaire. L’eau du robinet est une eau dure, et sa dureté varie selon les régions. Les minéraux contenus dans cette eau assèche les cheveux et les emmêle facilement. L’eau idéale pour la santé de nos cheveux est l’eau douce. Si vous avez accès à un puits chez vous, sachez que son eau fera du grand bien à vos cheveux. En effet, cette eau qui sort directement de terre est naturelle, donc douce. C’est pareil aussi pour l’eau de pluie. A défaut de les utiliser, vous pouvez acheter votre eau douce industrialisée ou avoir recours au vinaigre pour rincer vos cheveux à la fin quand vous utilisez une eau dure.
L’eau de piscine abîme les cheveux quel que soient leur texture. Il contient du chlore et d’autres produits chimiques qui sont des ennemis pour les cheveux. Ces composants assèchent les cheveux, créent des fourches et les rend cassants. Le chlore détériore la fibre capillaire en soulevant les écailles des cheveux. Alors à défaut de nager la tête hors de l’eau en évitant de mouiller vos cheveux, portez un bonnet de bain de bonne qualité et prenez le soin de faire un bain d’huile au préalable. Après vos séances de natation, il faut laver les cheveux avec un shampoing doux. Mais le shampooing étant recommandé pour deux fois par semaine tout au plus, rincez vos cheveux à l’eau vinaigrée afin de nettoyer le chlore qui s’y est infiltré et faites un masque fortifiant.

Une autre eau qui ne fait pas du bien aux cheveux, c’est l’eau chaude. La fibre capillaire n’aime pas trop le contact du chaud sous toutes ses formes directement sur elle. Il les fragilise et les rend plus cassants. Il ne faut donc pas en abuser. L’eau tiède est préférable à l’eau chaude, et l’eau froide encore plus parce qu’elle est idéale pour resserrer les écailles des cheveux.

Enfin, l’eau de mer! Eh, oui! Qui dit eau de mer, dit plage et soleil… Sachez que l’action combinée su sel de l’eau de mer et du soleil entraîne la déshydratation du cheveu quel que soit son type.