mode

Idées de looks pour les Ramadanettes

Le ramadan est arrivé! Et ce mois de privation nous rappelle des lignes de conduite à suivre pour être en communion avec le Créateur. Au nombre de ces prescriptions, on peut noter le port du voile chez les femmes. 

img_3448
Toute petite, ma mère me faisait porter le voile en public, pour la prière du vendredi à la mosquée. Mais j’avoue que je détestais cela car je me trouvais ringarde et j’étais gênée de me montrer tête couverte en dehors de la mosquée. Aussi, dès que je me retrouvais dans le véhicule, j’ôtais en même temps mon voile pour me sentir bien dans ma peau. Ma relation avec le hijab se limitait juste aux prières à la maison, et celle du vendredi à la mosquée.

Paradoxellement, je n’ai jamais eu honte de ma religion. J’étais fière d’être musulmane. Du haut de mes 10-12 ans, je défendais bec et ongle mon identité religieuse, surtout lorsque mes camarades de classe avaient un commentaire déplacé ou se moquaient de l’islam. Mais j’avais un problème avec le voile et particulièrement le hijab. Je n’aimais pas le porter en public. J’appréhendais beaucoup le regard des autres. Comme vous le savez, L’environnement extérieur influe beaucoup sur nos comportements. Et lorsqu’on n’a pas le courage d’affronter ces regards pour imposer sa différence, on ne pourra jamais affirmer sa personnalité. Pour ma part, l’ado que j’étais devenue préférait copier les looks des popstars et autres. Quelle star as-tu vu porter un voile dans un magazine? Lol, Rihanna n’est jamais apparue voilée dans une vidéo… A cet âge, on se fiche des conseils des parents. On préfère le dernier look de notre idole, le style en vogue ou ce que fait le cercle des copines.

Les parents n’en faisaient pas une histoire parce qu’ils trouvaient que c’était du fait du milieu et aussi de mon âge. Mais chez nous, à partir de l’âge adulte, notamment après le mariage, la communauté commence par porter des jugements sur vous quant au port du voile.

A ceux qui me critiquaient, je leur répondais que le fait pour moi de ne pas porter le voile ne remettait pas en question mes croyances religieuses. Et ça, c’est ce qui persiste dans notre milieu. Vous ne portez pas le voile, on vous juge! On estime que vous n’êtes pas une bonne musulmane. On vous traite de tous les noms. Qui sont-ils pour nous juger? Que savent-ils de notre relation avec Allah? Vous pouvez conseiller mais pas juger les croyances religieuses de l’autre. Une musulmane qui ne se voile pas, peut être plus fervente et pratiquante que celle qui se couvre jusqu’au bout des ongles mais qui a de mauvaises pratiques. Excusez-moi de le dire mais il y a beaucoup d’hypocrites dans notre communauté.

Porter le voile parce qu’on a dit de le faire et non parce qu’on le veut, relève de la pure hypocrisie. Ils ont nombreux à miser sur leurs apparences mais en réalité, ce sont de grands pécheurs. Porter le voile parce qu’aux yeux de la religion, on est pieux, c’est suivre la mode et non suivre la religion selon son coeur. La piété se trouve dans le coeur et non sur les apparences. Le port du voile n’est pas un signe de piété. Il montre surtout l’identité religieuse.

En ce qui me concerne, je n’ai jamais voulu être hypocrite pour le port du voile car étant très croyante, j’ai la crainte de Dieu. Et je sais que porter le voile malgré moi en dehors de la prière, ne serait pas valide aux yeux de Dieu car tout est une question de volonté. Or en Islam, seul l’intention compte. Quand tu n’as pas l’intention au préalable, tes actes ne seront pas valables. C’est pour cette raison que, comme je le préférais, je portais le voile juste pour prier.

Aujourd’hui, mes rapports avec le voile ont beaucoup évolué et je n’ai aucune gêne à le porter en public lorsque je le veux. J’avoue que les hidjabistas ont beaucoup influé sur ma nouvelle conception de la chose. Elles ont su sublimé le port du voile aux yeux du monde, à travers divers styles vestimentaires, aussi jolis les uns que les autres. Cela m’a beaucoup aidée à trouver cette volonté de porter le voile et me sentir bien avec, sans me préoccuper du regard des autres.

Lorsque mes amies et autres connaissances me voyaient parfois voilées, voici le genre de commentaires auxquels j’avais droit: « Depuis quand tu te voiles »,  « Pourquoi te voiles-tu »?, « on n’est pas vendredi? »,  « Tu es en deuil? », « C’est quoi, on n’est pas dans le mois du ramadan? », « tu n’as pas eu le temps de tresser tes cheveux? »

J’avais honte… honte cette fois qu’on demande à la musulmane (qu’on sait que je suis) pourquoi je portais le voile. Honte d’avoir manqué de volonté durant plusieurs années. Au point où mon entourage trouvait que c’était pas normal que la musulmane que je suis, porte le voile. Je ne pouvais pas leur en vouloir car c’était moi-même qui les avais habitués à cela.

Avant j’avais peur du regard des autres. Aujourd’hui, avec de la maturité, j’ai su leur faire face en rétorquant à chacun que ça faisait aussi partie de moi, et qu’ils devront s’y habituer. J’ai ainsi pu affirmer complètement mon idendité religieuse.

Mais il ne suffit pas de porter le hijab juste parce que c’est tendance. Si vous portez le voile sans aucune conviction religieuse, je pense qu’aux yeux d’Allah, cela n’aura aucune valeur. Ce serait juste un style vestimentaire comme un autre.

Dans notre religion, le port du voile est une obligation certes, mais il faut surtout qu’il y ait de la volonté pour être en communion avec Allah.

Ne portez donc pas le voile malgré vous, ou parce qu’on vous force à le faire, ou pour être bien vue dans la communauté. Vous trompez ainsi les autres. Mais on ne peut tromper Dieu. Soyez honnête avec vous-même et posez vos actes suivant votre coeur. Trouvez la voie qui vous amènera vous-même à porter fièrement le voile, sans aucune contrainte.

Voici pour vous quelques looks d’influenceuses que j’ai bien aimé et sélectionné pour que vous puissez vous inspirer:


Source instagram


source instagram


Source instagram


Source instagram


Source instagram


Source instagram


Source instagram


Source instagram


Source instagram


Source instagram


Source instagram


Source instagram


Source instagram


Source instagram


Source instagram


Source instagram


Source instagram


Source instagram


Source instagram

mode

Fashion Week de Paris: Défilé Balmain Automne-Hiver 2017-2018

Balmain a suscité mon intérêt depuis sa collaboration très médiatisée avec H&M qui a eu un succès fou. J’ai été subjuguée par la vaste campagne publicitaire où Olivier Rousteing a mis en scène sa « Balmain Army » pour nous en mettre plein la vue. Comme quoi il suffit juste d’une bonne publicité pour faire tomber comme des mouches des « loveuses » like me (Rires). Par ailleurs, je suis grande fan du top Jourdan Dunn et son lien avec Balmain a renforcé ma curiosité vis-à-vis de cette marque de luxe. Je suis ainsi tombée sous le charme des collections d’Olivier Rousteing qui fait un travail magnifique. 

Plus j’avance dans mes notes et plus je suis étonnée de l’aisance avec laquelle j’aborde ce thème. Je me suprends moi-même à trouver des mots pour apprécier ces défilés et aux autres. N’étant ni fashionista, ni influenceuse, ni spécialiste de la mode, je me suis toujours dit que je ne pouvais rien dire sur le sujet. Toutefois, la parfaite télespectatrice que je suis, peut vous dire, à partir des images et vidéos qu’elle a eu sur vogue.com, ce que lui a inspiré le défilé qui a retenu son attention.

Alors, en ce qui concerne la Fashion Week pour la saison automne-hiver 2017-2018, Paris a accueilli la sienne, du 1er au 8 mars. Et bien sûr chacune des grandes Maisons a fait son show: Dior, Chanel, Balmain, Chloé, Sonia Rykiel, Isabelle Marant, Saint Laurent, Lanvin, etc.
Comme je l’ai dit précédemment, c’est le défilé de la Maison Balmain qui m’intéressait tout particulièrement.

Je vois la nouvelle collection d’Olivier, et du coup je me sens loup-garou (rires). 

Who run the world? GIRLS!!!!

Cette collection tombe à pic en ce mois consacré aux droits de la femme. J’y sens la force, la rage, la puissance, et surtout la confiance. Une femme portant une pièce de cette collection dégage le pouvoir qu’elle a sur les autres.  Une manière de réveiller la féline qui sommeille en elle. Grrrr…. 

Moi:  Cela me fait penser à Vixen 😌. 

Vous: Vixen?! 🤔🤔🤔

Moi: Si si… Vixen… de la « Justice Society Of America ».

Vous:  😳 Justice… of what???

Moi: Marvel quoi!

Vous: 🙁

Moi:  Eh! oui, les filles!  je suis une grande fan de l’univers Marvel et addict aux séries… J’imagine votre tête😜.

Vous: 🙄 Cette fille est en plein délire!!! Marvel et la Fashion Week?! Et puis quoi encore???

Pas de panique, on parle toujours de mode. Je me suis juste laissée emportée. Cette collection m’inspire tant et m’a fait voyager dans mes pensées (Rires).

En fait, Vixen est une super héroïne, originaire d’Afrique, qui possède une amulette magique lui conférant le pouvoir de se doter de capacités animales comme la vitesse du guépard, la force de l’éléphant…

Alors quand je regarde les mannequins, je vois d’abord la diversité. Puis, chacune dégage en elle une « Vixen » dotée du pouvoir d’un animal qu’elle incarne. Ces filles représentent pour moi des amazones, des chefs de clan, des meneuses… C’est tout simplement fabuleux!

J’aime aussi le côté ethnique des looks: les tresses plaquées, le smokey-eye pour le regard bestial, les accessoires bling bling, l’harmonie des couleurs… Et ce bijou sur les lèvres, que j’avais tout d’abord pris pour un rouge à lèvres. 

Voici mes coups de coeur. Je vous laisse apprécier aussi.

mode

Le style en perfecto

Cette veste en cuir, connue aussi sous le nom de perfecto, est devenue l’une des pièces privilégiées des fashionnistas. Lorsque vous entendez parler de la veste perfecto, vous ne devriez plus forcément penser aux bad boys, bad girls, motards et autres. Aujourdhui, le perfecto s’associe aussi au chic et à l’élégance. 

La mode ne cesse de se créer maintenant avec les prises de risques. Il est ainsi loisible de constater que le perfecto se féminise de plus en plus. Il se porte aussi bien en ville pour un « streetstyle » que sur un tapis rouge pour un look glamour.


Si le perfecto rencontre autant de succès auprès des modeuses, c’est pour son côté rock’n’roll contrastant avec les looks stricts pour créer ce style qui nous charme tant. Vous pouvez donc flirter avec le perfecto selon le style qui vous inspire. Il importe surtout de trouver les bonnes combinaisons pour éviter le fashion faux pas.

Quoi de mieux donc que le look de stars pour s’inspirer et trouver le look parfait pour soi. 

Les modeuses raffolent du perfecto en cuir noir et en cuir rouge.

Le total look cuir avec des boots est le style digne d’un vrai biker. Mais pour féminiser votre look, variez plutôt les matières.

Le perfecto sur un jean, est un classique intemporel. Lorsque vous le portez avec un pantalon, évitez qu’il soit grand ou large. Un pantalon moulant tel un legging ou un skinny vous mettra beaucoup plus en valeur.

Le perfecto sur une robe courte? Juste magnifique. Il suffit de choisir la bonne robe suivant ses formes.
Le perfecto sur une jupe? Bien sûr, il épouse parfaitement tout type de jupes.

Le perfecto sur un short? Prenez-en du plaisir

En ce qui concerne les accessoires, ne vous encombrez pas avec beaucoup de bijoux, notamment les colliers.

Quant aux escarpins, les talons hauts vont donneront beaucoup plus d’allure. Mais il n’est pas exclu de porter des chaussures plates pour plus de confort en ville.

Il faut aussi souligner que le perfecto doit être bien ajusté à votre taille. Un perfecto cintré vous rendra plus féminine. Evitez donc les modèles trop larges. Privilégiez aussi les perfectos simples plutôt que ceux surchargés avec motifs, clous, strass ou multiples zips, etc. Plus il est surchargé, plus il alourdit le look. 

Le look en perfecto est plutôt réussi lorsqu’on vise la simplicité.

mode

Les chaussures plates: comment porter la ballerine?

La ballerine est une chaussure mythique, devenue un véritable phénomène de mode, qu’une femme sur trois a au moins dans sa garde-robe. Elle peut servir de chaussure de secours lorsque les chaussures à talons font un peu mal aux pieds. Cette chaussure pratique et tendance, peut convenir à toutes les morphologie. Il suffit juste de savoir l’assortir.
Si la ballerine est autant plébiscitée par toutes les femmes, c’est grâce à Brigitte Bardot qui l’a popularisée dans le film «Et Dieu créa la femme ». En effet, dans les années 40, la ballerine était uniquement destinée à la danse classique (d’où son nom de ballerine).
Certes la ballerine n’est pas la chaussure glamour pour séduire et avoir de l’allure. Mais lorsque vous savez porter la ballerine avec la tenue adaptée, vous obtenez un look sans faute et très beau. Si les escarpins sont parfaits pour être élégante et attirante, la ballerine c’est la chaussure de tous les jours, surtout lorsqu’on est beaucoup en mouvement. Elle est légère, simple et confortable. Cependant la ballerine peut tasser la silhouette si elle est mal assortie au style vestimentaire.
Lorsque vous voulez porter une ballerine avec un pantalon, choisissez un pantalon slim qui dévoile la cheville.
La ballerine épouse à merveille les shorts à condition bien sûr d’avoir des jambes fines et allongées. Si vous avez des jambes musclées, il est préférable d’opter pour un pantalon slim. Car les jambes musclées ne mettent pas en valeur la ballerine.
Lorsque vous êtes ronde, la ballerine peut vous tasser si vous êtes petite de taille. Il faut dans ces cas l’assortir avec des jupes courtes ou des shorts. Sachez tout de même que si votre buste est plus allongé que vos jambes, la ballerine ne vous conviendra pas. Vous aurez l’air encore plus petite. Il faudra alors choisir des ballerines avec de petits talons.
Si vous êtes rondes et élancées, le problème ne se pose pas vraiment.  Vous pouvez vous permettre la ballerine comme celles qui ont une taille fine. 
Pour porter une robe avec une ballerine, ne choisissez pas celles qui sont longues. La ballerine sied mieux aux robes courtes, qu’elle soient évasées ou droites. Les filles Obama, dans les photos ci-dessous, portent à merveille la ballerine avec des robes qui leur vont à ravir.
Sachez quand même que la ballerine peut fatiguer si on ne varie pas le style de chaussures. En effet, bien qu’elle soit plate, le fait d’avoir le pied au contact direct avec le sol surtout si la semelle est fine peut donner des sensations de brûlures à la plante des pieds si vous effectuez beaucoup de va-et-vient.
Les ballerines fermées peuvent aussi faire mal aux orteils si elles sont en plastique et peu trop serrées. Il est donc important de choisir aussi la matière de la chaussure. Le cuir est préférable au synthétique.
Voilà ce que je peux vous dire sur la ballerine. Dans tous les cas, je pense toujours qu’en matière de mode, il n’y a pas de règle absolue. Ce qui est joli avec un tel, ne peut pas forcément vous donner le même résultat même si vous avez la même silhouette. Fiez-vous donc à votre miroir et quelques personnes dans votre entourage pour apprécier votre look.

Personnellement, je ne porte pas beaucoup la ballerine car bien que je sois de taille un peu fine, j’ai de longs et grands pieds (41) que la ballerine ne flatte pas du tout.

mode

Les chaussures à talons: chic, glam’ ou… torture?

La chaussure est un accessoire incontournable dans notre habillement. Après avoir passé tout notre temps devant notre dressing en nous demandant quelle tenue porter pour la journée, nous sommes souvent embarrassées quant au choix des chaussures. Pas besoin d’être une shoes addict avant de se poser ces questions: quelles chaussures devrais-je prendre? Plates ou à talons? Quelles couleurs seraient assorties à ma tenue? Est-ce que mon look serait parfait? Parfois lorsqu’on n’est pas convaincue de son reflet dans la glace, on demande à quelqu’un à côté (sœurette, conjoint, copine ou maman) si les chaussures sont assorties à la tenue. Moi, parfois, c’est lorsque ma mère me voit sortir, qu’elle fait la grimace et me dit: tu n’as pas choisi la bonne chaussure. Alors même si vous n’êtes pas une fashionista (en tout cas, moi je ne le suis pas même si j’adore la mode), on cherche quand même à être belle et présentable lorsqu’on veut mettre le nez dehors..

En matière de mode, je pense qu’il ne devrait pas y avoir de standard. Les goûts varient d’une personne à une autre. Même chez les professionnels, pendant que certains apprécient un look, d’autres trouvent en revanche qu’il est de mauvais goût. Alors je pense qu’on devrait s’habiller selon notre goût, et en fonction de l’occasion. On ne peut pas débarquer par exemple à un mariage, en jean et baskets. Les styles s’imposent en fonction de l’évènement. Mais pour ce qui est du choix de la tenue qui s’y prête, je le répète, il faut choisir selon son goût. Il ne faut pas cependant oublier que toutes les tenues ne vont pas avec toutes les morphologies car si on trouve une robe très belle sur un mannequin, il n’est pas évident qu’on obtienne le même effet en la portant. Soit elle vous ira mieux que sur le mannequin, soit c’est tout le contraire. Bref, il faut chercher à mettre en valeur ses atouts dans son habillement et à camoufler ses défauts pour obtenir un look harmonieux comme je l’avais dit içi.

En ce qui concerne les chaussures, je ne suis pas d’accord sur le fait qu’une catégorie de chaussures soit attribuée à celles qui sont élancées, et une autre catégorie à celles qui ne le sont pas. J’entends encore ma mère me dire: « je ne comprends toujours pas pourquoi tu portes des chaussures à talons si haut alors que tu es toi même élancée ». Elle a fini par s’y faire. Je pense qu’on peut porter tout type de chaussures en prenant soin de faire la bonne combinaison. Il y a tant à dire sur les chaussures que je j’ai choisi de cibler mon article sur les chaussures à talons.

Pour ce qui est du choix de la chaussure, même si on n’est pas une spécialiste de la mode, lorsque sa couleur par exemple fait tâche sur le look, on n’a pas besoin de voir la tête d’Anna Wintour pour le comprendre. C’est pourquoi il est utile de s’inspirer ou de trouver des conseils qui pourront nous aider à avoir un look abordable.

Pour choisir ses chaussures, il faut avant tout penser à son bien-être. Est-ce que je serai à l’aise pour marcher? Sont-elles bien adaptées à mes pieds et assez confortables? Il ne sert à rien de s’acheter la plus belle paire de chaussures si on n’est incapable de marcher avec, ou se mettre en mode Lady Gaga toute la journée avec des talons vertigineux pour s’offrir courbatures, maux de dos qui, à long terme, nous fera gagner un déambulateur pour le restant de nos jours.

Les chaussures à talons, on en distingue plusieurs types dont les escarpins.

Les escarpins

L’escarpin est la chaussure à talon la plus portée. C’est une chaussure à talons hauts et aux semelles fines. La hauteur de son talon est de 4cm minimum, mais lorsqu’il va au delà de 10cm, il s’agit là d’un stiletto, le fameux talon à aiguille. L’escarpin peut se présenter avec un bout rond ou pointu. On le trouve en cuir, velours, daim, soie satin, vernis, etc. Bien que le cuir soit cher, en terme de qualité il est préférable aux matières synthétiques ou plastiques.

Lorsque vous portez un escarpin à bout pointu, on estime que vous êtes dominante, combattive, que vous attirez l’attention, une vraie séductrice! Le bout rond quant à lui caractérise une femme douce, rassurante, attachante et très aimable (sourire). Bon c’est juste le message que la chaussure est censée délivrer.

Les chaussures à talon sont un véritable atout de séduction. Ils donnent de l’allure à toutes femmes qui les portent et ce ne sont pas les hommes qui diront le contraire. Ils adorent regarder les femmes marcher, perchées sur leurs talons. Mais marcher avec des talons (surtout lorsqu’ils sont hauts) se révèle être une torture pour certaines femmes qui sont obligées de grimacer un sourire pour ne pas perdre la face. Et la chaussure à talons est source de petits désagréments: chute (on se tape la honte en public) avec tout ce qu’elle peut entraîner comme blessures, ampoules, talon cassé ou colonne vertébral qui fait mal, etc.

« Pour vous sentir femme: porter des talons. Pour vous sentir déesse: portez des 12 centimètres » Christian Louboutin

Dans une interview qu’il a accordé au magazine Elle, Louboutin a affirmé bien après que le 12 cm est dépassé, et c’est le 16cm qui est en vogue. La mode et son diktat! Les créateurs ne mettent jamais en avant de petit talons sur leurs mannequins. Et les stars s’affichent sur des talons de plus de 10cm. Victoria Beckham est toujours juchée sur des talons de 15cm. On les trouve sexy, belle, on les admire et on a envie de leur ressembler.

Je suis d’accord, toute femme peut porter la chaussure à talon peu importe la hauteur si cela lui plaît. Il suffit juste de trouver la hauteur appropriée qui pourra lui procurer un certain confort.

Même les fillettes en ont pour leur compte. Je me souviens encore du buzz qu’a créé Suri Cruise lorsqu’elle est apparue en chaussures à talons du haut de ses 3 ans et a littéralement fait exploser les ventes de talons pour petites filles.

La chaussure à talon est un véritable symbole de féminité. Il affine la jambe et donne de l’allure chic à la femme qui le porte. Certes le talon s’avère incontournable pour certaines occasions et certains looks. Mais mieux vaut se sentir déesse le temps d’un évènement que vouloir se sentir déesse tous les jours. En effet, certaines femmes peuvent dégainer le talon de plus de 10cm tous les jours et n’importe où.

A défaut de prendre des chaussures à talons interminables, il vaut mieux choisir le bon talon et la bonne hauteur. Et pour celles qui ne savent pas porter le talon ou qu’il ne le supporte pas mais qui sont contraintes de le faire à cause d’un évènement, commencez par porter des talons de 4 à 7cm comme celui que porte les pré-adolescentes.

Certes, ce genre de talon n’est pas très glamour, ni tendance. Pour les adeptes du talon haut, c’est une horreur. Certaines diront que ce genre de talon mémérise. Je le pense aussi. Je me vois mal porter ça (rires). Vous ne verrez jamais un mannequin le porter sur un podium. Mais du point de vue médical, c’est la hauteur idéale pour la santé des pieds et du dos. En effet, il faut avant tout privilégier le confort des pieds avant de craquer pour un modèle. Chacune connaît son corps et ce qu’il peut supporter. Pour celles qui détestent cette forme de talon, et qui ont du mal à marcher en hauteur, vous pouvez recourir aux petits talons compensés.

Par ailleurs, il est plus est aisé de marcher avec une chaussure échancrée plutôt que fermée. Il est aussi important de choisir la bonne taille de la chaussure. Lorsqu’elle est serrée, non seulement il est impossible de marcher mais on se retrouve avec des inflammations au pieds. Il ne sert à rien de prendre une chaussure trop serrée parce qu’on n’a pas trouvé sa taille et qu’elle est la plus jolie à nos yeux. Puis on l’achète en se disant qu’avec le temps, la chaussure va se détendre. Cela ne s’applique pas à toutes les chaussures. Le cuir se détend un peu certes, mais pour d’autres matières, pas du tout. Alors pour le confort de vos pieds, portez des chaussures qui ne compriment pas la région de l’avant-pied et des orteils. Elles doivent être confortables, bien matelassées et ajustés tout en soutenant la voûte plantaire.

Lorsque vous avez des inflammations, utilisez de la glace pour soulager vos pieds. Le talc est parfait pour adoucir la plante de pieds et le beurre de karité permet d’éviter les ampoules.


Les différentes formes de talons hauts

Les chaussures à talons hauts varient suivant la forme du talon. On en distingue plusieurs types.

Les plus connus sont: la forme compensée, la forme aiguille et la forme carrée. Le talon compensé ou semelle compensée est l’idéal pour celles qui n’arrivent pas à marcher avec des hauts talons. Cette forme vous permet de rester en équilibre et de marcher sans difficultés. Le compensé peut se porter à toutes les occasions et pour les sorties en ville. Il faut tout de même veiller à ce que la forme du compensé s’harmonise avec les mollets. En effet, si le compensé est trop lourd et vos mollets est fins, il y a un contraste.

Le talon carré ou cubain apporte aussi un certain confort. Il est de forme rectiligne, large et de hauteur moyenne. Son seul défaut est qu’il est un peu lourd à soulever vu sa largeur lorsqu’il est un peu haut. Mais il est quand même pratique pour sortir comme le compensé.

Le talon à aiguille comme son nom l’indique est un talon très fin jusqu’à la semelle, haut de plus de 7 cm et peut atteindre 15cm et plus. Le talon à aiguille ou stiletto n’est pas une chaussure adaptée pour les sorties de tous les jours. C’est une chaussure qui est admirée pour son côté glamour et sexy. Il est idéal pour une soirée en amoureux par exemple, un dîner de gala, bref un évènement chic.

Lorsque vous trouvez la forme de chaussures à talons convenable pour vous, alors marcher avec des talons ne vous posera plus de problèmes.

En choisissant vos chaussures à talons, il faut vérifier la cambrure au niveau des pieds. En effet, si en portant la chaussure, vos pieds sont cambrés, ça veut dire que vous ne serez pas droite en marchant et votre colonne vertébrale le ressentira. Plus les pieds sont cambrés, plus vous aurez des difficultés pour marcher.

Notons aussi que plus la chaussure est plate à l’avant et le talon haut (voir photo du talon à aiguille), plus le pied sera cambrée.

Mais lorsque le devant de la chaussure a un  patin ( la photo de la chaussure à talon carré est dotée d’un patin à l’avant), les pieds à l’avant montent aussi un peu en hauteur, ce qui crée un certain équilibre avec les talons, et on se sent plus à l’aise pour marcher. J’ai beaucoup plus de préférence pour les chaussures qui ont des patins.

Dans tous les cas, il faut savoir choisir le moment approprié pour porter la chaussure à talons. Si vous voulez être tendance et vous sentir en même temps bien dans votre corps, optez pour des chaussures à talon qui varient entre 6cm et 10 cm (voir photo ci-dessous).

Ils  peuvent se porter au bureau, en ville, bref dans la vie de tous les jours. C’est une hauteur moyenne et  praticable. Il est quand même préférable de ne pas abuser du talon haut toute la semaine. Il faut souvent varier la hauteur de vos talons. Vous pouvez prévoir une ballerine dans votre sac, pour remplacer vos chaussures lorsque le besoin se fait sentir.

Quant aux talons de plus de 10cm, ils doivent se porter pour des évènements exceptionnels. Lorsque vous portez ces talons, évitez de marcher sur des pavés pour ne pas vous retrouver piégée. Vu la finesse et la hauteur du talon, vous êtes condamnées à marcher lentement sinon accident en perspective. Le talon ralentit la marche, plus il est haut moins vous vous empresserez sinon vous aurez l’allure d’un canard boiteux. C’est la raison pour laquelle le taillon à aiguille est qualifié de sexy, la femme est obligée de marcher lentement et avec tact, ce qui lui confère une certaine allure agréable à regarder qui fait craquer les hommes.

La chaussure à talon est devenu un véritable accessoire de luxe, et les créateurs de chaussures tels Christian Louboutin, Jimmy Choo, Salvatore, Ferragamo, Manolo Blahnik, Jan Jamsen, Pierre Hardy, Nicholas Kirkwood, etc. sont devenus aussi célèbres que les grands couturiers. Ces architectes du pied nous suprennent par leur créativité et nous font rêver. A défaut de pouvoir s’offrir par exemple les fameuses semelles rouges de Louboutin (voir première photo) qui coûtent les yeux de la tête, nous pouvons nous contenter de celles qui nous accessibles tout en admirant les stars défouler les tapis rouges en look toujours chic et glamour.

mode

S’habiller en fonction de sa morphologie

Je suis passionnée par la mode sauf que dans le beau milieu des « fashion victim »,  moi je suis le vilain petit canard. En effet, j’ai un petit souci: je ne sais pas m’habiller! Je m’habille très mal! Oui, je l’avoue, je le reconnais. Je suis experte en « fashion faux-pas ». Mais comme le dit l’adage, on ne finit jamais d’apprendre. Sinon, Cendrillon ne serait jamais devenue la ravissante princesse qui nous a fait tant rêver. Et moi, j’adore partager tout ce que j’apprends. Je ne suis pas de celle qui joue les cachottières sur la boutique où elle se sont procurées telle robe, tel sac ou telle chaussure. C’est vrai que nous les filles, nous avons ce petit défaut: on adore se faire envier et on déteste partager nos petits secrets de peur de voir nos copines nous copier. J’ai eu beaucoup de copines qui m’ont joué ce sale tour. « Ma chérie, j’adore ta chaussure, dis moi: ça t’a coûté  combien? Où l’as tu acheté? », « Quel dommage ma chérie, c’est ma tante qui vit à Londres qui me l’a envoyé comme cadeau, moi même je ne connais pas son prix! ». Sa tante de Londres?! Mon oeil! On voit déjà son nez s’allonger. Le truc se trouve dans la boutique d’à côté, mais ma copine ne veut pas que je m’habille comme elle de peur que je lui vole la vedette. Ça, c’est l’exemple du sac! Pour ce qui concerne les tenues, chaussures et même le coiffeur, c’est pire. Si tu as la chance d’avoir une copine sympa, elle t’emmènera chez son coiffeur ou dans la boutique où elle a fait son shopping. Mais ça c’est avec une copine sur trois.
J’ai appris et puis d’ailleurs je continue d’apprendre à m’habiller. Je suis mon propre professeur. Je fais beaucoup de recherches sur la toile, et j’aime bien suivre les émissions télévisées liées à la mode. Et bien sûr, je suis une grande fan de Cristina Cordula, la reine du style. Elle est « magnifaïque » et ses conseils beautés me sont d’une grande utilité.
La morphologie d’une femme se classe en 6 catégories:


Nous ne pouvons donc pas nous habiller de la même manière. Si la robe de ma copine me plaît, il n’est pas évident que cette robe m’irait à ravir parce qu’elle est jolie sur elle. Je l’ai su à mes dépends car j’ai eu à faire des achats inutiles en tenue qui ne flattaient pas du tout ma morphologie. Le pire, c’est que je les ai essayé pour la plupart avant de les acheter et je trouvais qu’elles me seyaient. Mais une fois arrivée à la maison, je ne reconnaissais plus ce que j’ai acheté face au miroir. C’est à croire que la cabine était enchantée, et une fois sortie de la boutique, la magie disparaissait. Mon portefeuille en a beaucoup souffert. Mais le pire, c’est que j’ai eu du mal à trouver mes marques.

Chaque morphologie a son petit défaut qui peut être camouflé grâce à l’habillement. En effet, on peut mettre en valeur les parties de notre corps dont nous sommes fières et dissimuler celles qui nous complexent.


Les femmes au physique en 8, sont de sacrées veinardes. Elles ont une morphologie qui fait rêver à condition bien sûr de garder la ligne. Cette silhouette est caractérisée par une taille bien marquée et une cambrure qui varient d’une femme à une autre. Les hanches et les épaules sont rondes et symétriques. Ces femmes pour la plupart ont des formes généreuses, et déploient beaucoup d’effort pour garder leur ligne. Nicki Minaj, Kim Kardashian ou Amber Rose en sont le parfait exemple.

                                 
 Elles peuvent pratiquement tout se permettre: les tenues cintrées avec ou sans ceinture,les jupes droites, crayon ou plis ronds, les robes cache-cœur,  les top crop, etc. Les vêtements larges sont à éviter mais les épaulettes sont les bienvenues. 

La silhouette en A ou pyramide inversée est caractérisée par des hanches plus larges que les épaules avec une cambrure plus ou moins prononcée. Comme son nom l’indique, c’est une silhouette à forme pyramidale. Les femmes dotées de cette morphologie ont généralement une petite poitrine. Toutefois, des nuances existent d »une femme à une autre. Certaines ont une taille très affirmée et des fesses plates, d’autres une taille peu prononcée et des fesses rondes. Lorsqu’il y a prise de poids, c’est au niveau des hanches et des cuisses que se concentrent le plus souvent les kilos en trop.




Beyoncé ou Jennifer Lopez sont des femmes au physique en A. Côté dressing, ce sont les vêtements qui mettent le buste en valeur qu’il faut privilégier afin de rétablir l’équilibre avec les hanches.Il faut oser beaucoup plus de couleur en haut pour y attirer l’attention et moins de couleur en bas puisqu’il est assez développé.

La pyramide inversée ou la silhouette en V est comme son l’indique l’inverse de la silhouette en A. Elle est donc caractérisée par des épaules plus larges que les hanches avec peu de poitrine et une taille peu marquée mais ces femmes sont généralement dotées de jambes fuselées. C’est la morphologie type des sportives. Les femmes qui ont ce type de silhouette n’ont souvent pas de problème de kilos en trop. Cette silhouette étant un peu masculine de par son buste large, il revient de la féminiser à travers les vêtements qui peuvent corriger le déséquilibre qu’il y a entre les hanches et les épaules. Angelina Jolie, Zoe Saldana sont dotées de ce type de morphologie.


Pour le dressing, on fera l’inverse de la silhouette en A. Moins de couleur en haut pour ne pas y attirer le regard, et des couleurs plus vives en bas. Les tenues trop moulantes ne sont pas les bienvenues, en effet en moulant le corps, on mettra en valeur la carrure masculine qu’il y a vers le haut, ce qui n’est pas très glamour. Les épaulettes devront aussi être out, sinon elles alourdiront les épaules qui sont déjà larges et le buste sera encore plus allongé. Pour mettre en avant la féminité de cette silhouette, les tops fluides et tuniques sont privilégiés, pas de manches trop courtes ou épaules nues. Exit les jupes droites, crayon ou portefeuille. Il faut donner du volume au niveau des hanches. Les jupes patineuses et les robes péplum sont parfaites pour les silhouettes en V.

Le sablier ou la silhouette en X a des similitudes avec la silhouette en 8, sauf que le sablier ne possède pas de rondeurs. Comme le 8, les épaules et les hanches sont uniformes. Mais la taille est plus fine et/ou dotée d’une poitrine généreuse. Rihanna ou Halle Berry ont un corps en forme de X.
Toujours comme le 8, elles peuvent tout se permettre: des tenues moulantes aux tenues fluides, et la taille marquée avec une ceinture. Les tenues trop larges ne mettront pas en valeur leur forme.

La silhouette ronde ou en O est la particularité des femmes qui ont des rondeurs. Elle se caractérise par une taille peu marquée. Les épaules et les hanches ont la même largeur. Les rondeurs se répartissent sur tout le corps et la poitrine est forte. Stars ayant une morphologie en 8: Adele, Rebel Wilson ou Melissa Mccarthy.

Les tenues moulantes ne sont pas trop adaptées pour ce type de morphologie car elles feront ressortir les petits défauts dus aux rondeurs. Mais ce n’est pas une raison non plus pour porter des tenues larges. Il faudrait plutôt affiner la taille en portant une tenue avec une ceinture  qui va déstructurer la silhouette ronde et donner l’illusion de courbes, ou porter des robes cintrées au niveau de la taille comme les robes portefeuille avec de hauts talons. De plus, il faut mettre en valeur sa poitrine, qui est l’atout de cette forme, à travers des décolletés mais avec de l’élégance pour ne pas frôler la vulgarité.

 Le H ou silhouette en rectangle est la silhouette typique des tops models: taille fine, peu de poitrine, pas de courbes, des hanches et épaules en parfaite symétrie. Exemple: Keira Knightley, Cara Delevigne, Victoria Beckham.

Cette silhouette est droite et dépourvue de rondeurs. On peut donc tricher avec l’habillement en définissant une taille au niveau des hanches et en mettant en valeur les jambes fuselées les bras. Les tenues colorées sont les bienvenues, les épaules peuvent être dénudées à souhait, les jupes courtes sont parfaites mais il faut prendre soin de définir la taille.


Voilà, vous avez une petite idée de chaque morphologie. Ces découvertes m’ont bien aidée. J’ai pu d’abord identifier ma morpho. Je suis dans la catégorie de la pyramide inversée. Et bien sûr, je suis un peu complexée par mes épaules un peu larges. Avant même d’avoir ces notions, j’avais toujours trouvé que mon buste était  un peu masculin, pourtant je ne suis pas une athlète. Du coup, pour m’habiller, c’était un peu compliqué. Quoi que je fasse, je ne me trouvais pas assez féminine. Mais ça c’était avant! J »ai commencé par changer ma garde robe et j’ai pu trouver le style vestimentaire qui me convenait. Bon j’ai encore du chemin à faire. Cependant, j’ai plus de facilités à faire mon shopping. J’ai clairement en tête une idée de ce que je dois essayer. Évidemment il y a certaines tenues très jolies pour lesquelles je craque, mais je sais d’avance qu’elle ne conviendront pas à ma morphologie. Et ce ne sont pas les séances d’essayage qui me diront pas le contraire. Mais j’ai pu reprendre confiance en moi, et quand je m’habille, je me sens bien dans mon corps. Et je suis fière de mon reflet lorsque je suis face à la glace. Mais bon je ne suis pas une fashionista pour autant. Le look d’une fashionista prend en compte non seulement la tenue, mais surtout les accessoires. J’ai donc du chemin à faire pour pouvoir rivaliser avec les reines du shopping (Rires). Non, j’ai un long chemin à parcourir tout simplement, pour estimer que je m’habiller vraiment bien.